Monday, November 2, 2009

Les Saisons

La mousson, l’automne, l’hiver, l’été
Dans quelle saison pouvez-vous vous amuser ?
Dites-moi celle qui touche votre cœur,
Dans laquelle vous n’avez pas du tout la peur.

La mousson est celle que je préfère
La pluie, le tonnerre, le ciel couvert,
Sans-cesse circule la rivière.
La verdure partout rajoute de la valeur.

L’automne est celle que je préfère
La nuit noire, le vent qui a la douceur
Les sucreries, les invites, les fêtes spectaculaires
L’ambiance de la fraîcheur toute a l’heure.

L’hiver est celle que je préfère
Les espoirs de l’avenir, les pulls multicolores,
Le feu, les plats chauds culinaires,
Les cadeaux de Père Noël, c’est le vrai bonheur !

L’été est celle que je préfère
C’est celle qui donne la chaleur.
Le soleil brille, les oiseaux chantent,
Je suis contente pendant les vacances !

Saturday, October 31, 2009

L'Avortement: Le Respect De La Vie Ou La Liberté De Choisir La Vie?

« Le respect de la vie » est très important pour tout individu mais le respect n’a pas de sens sans avoir la liberté de choisir la vie.

C’est vrai que le fœtus dans l’embryon d’une femme est un individu avec un droit de vivre mais ce n’est pas juste d’accoucher le bébé et puis le jeter dans la poubelle ou abandonner dans les rues. D’un côté, le bébé ne mérite pas la punition et à l’autre côté, on n’a pas de droit de gâcher la vie de quelqu’un d’autre.

Autrefois, les femmes n’avaient pas du tout l’indépendance. Elles vivaient une vie qui était choisie par la famille. Aujourd’hui, les femmes sont plus libérées qu’avant. Il est pourtant vrai qu’elles peuvent mal utiliser leur droit d’avortement mais ce droit est important.

Si la femme enceinte est très jeune, elle serait en danger. Or quand les parents trouvent que leur bébé est malformé, ils peuvent avoir le droit d’avortement parce que sinon, pas seulement le bébé, mais aussi ses parents, auront une vie très difficile. Si les parents sont pauvres et ils ne peuvent pas élever leur bébé, c’est mieux qu’ils l’avortissent au lieu de compliquer sa vie.

Ne jugez pas l’avortement parce que dans quelques situations, c’est une bénédiction…

Friday, October 30, 2009

La Scolarisation Des Enfants Handicapés

Les personnes handicapées n’ont jamais reçu la place qu’ils méritent dans la société. Toujours ils ont été vus par les gens « normales » avec dégoût ou impuissance ou, parfois, avec simple indifférence ; ils ont été considérés rien qu’un fardeau sur leurs familles.

Burkina Faso, un pays très pauvre en Afrique, a pris une excellente initiative en vue d’améliorer les vies des enfants handicapés : leur scolarisation. Les écoles spécialisées pour les enfants aveugles, sourds et muets sont établies par des ONG comme FITIMA et ABPAM afin que ces enfants puissent être indépendants et ils aient les mêmes opportunités comme les autres enfants. En même temps, la vidéo décrit les problèmes rencontrés par ces écoles : la compétence d’enseignants et les rémunérations des techniciens qui peuvent éduquer ces enfants avec des besoins spécifiques

En Inde aussi, il y a beaucoup d’enfants handicapés qui ont besoin des mêmes opportunités. Certains ONG comme National Association of the Blind (NAB), dans une certaine mesure, ont réussi à leur donner une meilleure vie mais ce n’est pas suffit.

Je crois que la scolarisation est la meilleure moyenne de réhabiliter les enfants handicapés. Selon moi, seulement quand ils sont bien éduqués, ils pourront réaliser leur valeur et ils pourront être confiants et indépendants dans le vrai sens du mot. Par exemple, dans mon lycée, il y a une professeur aveugle. Mais si on assiste sa lecture, on ne croirait jamais qu’elle a un handicap ! C’est parce qu’elle avait reçu une bonne éducation elle ne laisse pas son handicap à devenir un obstacle pour elle-même.

Cela dit, je sais que l’Inde a déjà des problèmes de population, d’analphabétisme et de pauvreté et fournir l’éducation aux enfants handicapés serait trop difficile. Toutefois, il ne faut pas perdre espoir. Il est important que le gouvernement favorise l’établissement des écoles et les associations volontaires pour les enfants handicapés. Il faut que nous, les citoyens de ce pays, soyons sensibles à ces enfants et que nous essayions de contribuer à leur réhabilitation. On peut devenir membre d’un ONG qui est associé avec cette cause pour aider quelqu’un améliorer sa vie.

Saturday, October 17, 2009

Une Histoire De Courage En 26/11



Quand les terroristes ont attaqué le Taj Mahal Palace & Tower Hôtel, un sous-chef qui s’appelle Nitin Minocha et ses collègues ont piloté plus de 200 gens aux restaurants en des salles de club privé appelé les Chambres.

Toute la nuit, ils ont préparé des collations, servi de soude, cherché des cigarettes et puis, quand on lui dit que c’était en sécurité, ils ont essayé d’escorter les gens à travers le dos. Ils voulaient s'assurer que leurs invités ont été aussi confortables que possible.

Pendant les attaques, six employés du personnel de la cuisine ont été tués. M. Minocha a pris deux balles dans le bras gauche.

Comme la ville voyait l’une des attaques terroristes les plus horribles, des nombreux citoyens ordinaires comme M. Minocha, ont affiché la grâce extraordinaire. Ils l'ont fait à des risques personnels et ils ont accompli ces actes d'héroïsme qui ne faisaient pas partie de leur description de travail. Sans leur rapidité d'esprit et leur bon sens, le nombre des victimes aurait probablement été encore plus grande que les morts confirmés.

Friday, October 16, 2009

La Guerre Contre Le Terrorisme


Le terrorisme pose un menace sérieux à l’humanité. La guerre contre le terrorisme ne sera pas facile. Au cours des dernières années, des milliers d'Indiens innocents ont été les victimes de ce phénomène vicieux. C’est pourquoi il est absolument nécessaire que les citoyens et le gouvernement coopèrent et qu’ils luttent ensemble contre le terrorisme avant qu’il ne soit trop tard.

Il faut que les citoyens soient plus vigilants. Chaque fois qu’ils voient un sac abandonné ou un objet suspect sur la route, dans le bus, dans le train ou n’importe où, ils doivent informer la police toute de suite.

En Inde un petit court-circuit banal peut facilement se transformer en une attaque massive dans dix minutes grâce aux rumeurs et aux commérages. Quand il y a une attaque terroriste, il faut que les citoyens soient calmes et qu’ils ne paniquent pas. Ils ne doivent pas répandre des rumeurs qui vont seulement aggraver la situation.

Les citoyens doivent réaliser l’importance des contrôles de sécurité et coopérer avec la police au lieu de se plaindre et grogner. Il est essentiel qu’ils suivent toutes les règles et règlements parce que c'est la sécurité de la nation qui est à risque.

Peut-on empêcher l’évolution des maladies comme la grippe aviaire et la grippe porcine en mieux informant des gens ?

Oui, l’évolution de ces maladies certainement peut être empêchée en mieux informant des gens.

Le plupart de ces maladies sont propagées par le contact. Alors je crois que la première et l’étape plus importante pour les prévenir c’est de sensibiliser les gens, spécialement les hommes indiens, à l’hygiène de base. Faire le pipi dans les rues ; cracher dans les trains, les rues ; couvrir pas la bouche en toussant et en éternuant ; jeter les ordures sur les routes… ces sont tous les agents de mauvaise santé et il faut faire prendre conscience aux gens de l’importance de la propreté.

Deux mois en arrière tout le monde a vu comment le pays entier paniquait à cause de la grippe porcine. Dans cette situation les informations données aux gens par les journaux et la télévision ont joué un rôle très important pour éviter la propagation de la grippe. Ils savaient qu’ils doivent éviter visiter les endroits bondés, utiliser les transports publics ; porter les masques, et cetera. En informant les gens sur les symptômes et les mesures préventives, la grippe porcine ne peut pas devenir une épidémie fatale.

Thursday, October 15, 2009

Howard Roark

Il y a quelques mois, j’ai lu ce roman, The Fountainhead, écrit par une femme qui s’appelle Ayn Rand. Mon père m’a donné ce roman l’année dernière. D’abord, j’ai pensé qu’il sera trop philosophique à mon goût mais quand je l’ai lu j’étais complètement stupéfait par le protagoniste, Howard Roark.

L’histoire s’agit de l’intégrité de Howard Roark, un architecte très talentueux qui défie toutes les normes conventionnelles d’architecture et sa lutte contre les gens qui essaient d’arrêter son progrès.

Il y a beaucoup de ses qualités que j’apprécie mais selon moi, la meilleure c’est qu’il n’a jamais cherché l’admiration et la gloire des autres. Ses bâtiments audacieuses et novatrices lui a gagné plus d’ennemis que les amis et a crée un scandale dans la société bien pensante mais il n’était pas enlisé et il continuait travailler. Il travaillait pour lui-même selon ses propres convictions et une fois il préférait travailler dans une carrière de granit plutôt que transiger avec ses principes. En fait, quand leur pire ennemi, M. Toohey lui demande: Pourquoi pas vous me dites ce que vous pensez de moi, M. Roark? Roark répond: Mais je ne pense pas à toi.

J’ai appris que toujours il sera quelque chose ou quelqu’un qui voudrait vous casser, vous démoraliser, mais si vous avez la confiance à votre travail, il faut que vous ne soyez pas affecté par ces gens, et vous ne changez pas vous-mêmes pour le plaisir de quelqu’un.

Quand j’ai lu ce roman, j’ai réalisé que je donne trop d’importance aux opinions des autres. En général, tout le monde aime être vu, aimé, admiré mais on ne sait pas quand ça commence à régir nos actions. Par exemple, je n’aime pas porter une chemise parce que je ne sais pas si mes amis l’aimeront. Mais, en réalité, personne ne s’en fiche ! Et les personnes qui sont assez ennuyés pour commenter sur vos vêtements ne méritent pas votre attention !

Le personnage de Howard Roark a été décrit par beaucoup comme trop idéaliste, une idée utopiste aussi… et je sais que ce n’est pas facile d’être comme lui aujourd’hui… mais pour moi, il est un personnage qui me pousse à devenir une meilleure personne !